Lettre ouverte au Grand Rabbin de France, Haim Korsia

Monsieur Le Grand Rabbin de France,

Nous avons lu avec intérêt votre interview.

Nous tenons tout d’abord à vous remercier de vous être manifesté sur les propos de votre prédécesseur, le grand rabbin Joseph Sitruk, qui ont en effet suscité le choc et l’indignation d’un très grand nombre de juifs, et pas seulement de juifs LGBT.

Ces propos ont tristement divisé la communauté.

Votre prise de parole était nécessaire et salutaire afin de rappeler avec force que nul n’a le droit de discriminer ou de porter atteinte à l’intégrité physique de son prochain.

Bien sûr, et cela ne vous surprendra pas, vos déclarations à elles seules ne peuvent réparer la douleur et la colère que Monsieur Sitruk a provoqué chez ses coreligionnaires homosexuels.

Il reste incompréhensible pour beaucoup qu’un homme qui compte tant au sein de la communauté ait pu se laisser aller à dire que les participants à la Gay-Pride de Tel-Aviv sont assimilables à un « échec pour l’humanité », générateurs en cela d’une « extermination morale pour le peuple d’Israël » contre laquelle il convient de lutter de façon « radicale ».

De tels propos s’inscrivent dans le cadre de l’appel au meurtre et de l’incitation à la haine. Ils sont, à ce titre, réprimés pénalement.

Vous comprenez donc bien qu’ils ne peuvent s’effacer par magie, par le simple truchement d’un entretien.

Nous eûmes préféré, en outre, que des excuses officielles émanent du principal intéressé.

Toutefois le Beit Haverim salue ce geste pacificateur que vous avez eu hier, et cette volonté d’apaisement, dont nous ne doutons pas de la sincérité.

Nous sommes parfaitement conscients, du reste, que seule la parole du Grand Rabbin de France actuel fait autorité pour déterminer la position du judaïsme consistorial.

Pour cette raison, nous attirons votre attention sur la réalité des commentaires haineux qui, depuis le début de cette affaire, foisonnent sur les réseaux sociaux, dans des proportions franchement inquiétantes…

Ils sont le symptôme évident d’un problème d’homophobie dans la communauté.

Plus grave : certains de ces messages semblent douter du fait que nous sommes tous soumis aux lois de la République Française, alors même que le Talmud nous dit que la loi du pays est la Loi.

Nous espérons que vous vous saisirez de ce problème et que vous combattrez sans relâche les extrémistes qui menacent notre communauté.

Nous gardons en mémoire ces paroles de soulagement, à la fois fortes et bienveillantes, que vous aviez eu l’an dernier pour Shira Banki, cette adolescente israélienne qui nous a quittés dans des conditions si pénibles.

Dans un esprit de dialogue et de clairvoyance, vous avez  accepté l’invitation du Beit Haverim pour une Conférence-Débat sur les thèmes qui nous sont chers, le Mercredi 29 Juin à 18H30, à l’Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe (coorganisateur).

Ce dont nous vous remercions.

Cet événement contribuera à une meilleure compréhension entre LGBT et hétéros, religieux et laïques.

Au Mercredi 29 juin donc !

 

Nous vous prions d’agréer l’expression de nos sentiments les plus distingués.

 

BEIT HAVERIM